La puissance de GAFA dans le domaine financier

La puissance de GAFA dans le domaine financier

Le GAFA ou l’association de Google, Amazon, Facebook et Apple ont élaboré une procédure de taxer les affaires en ligne, parce qu’ils contrôlent le payement digital dans le monde en ce moment. La GAFA se bat d’ailleurs auprès de l’État français sur la mise en valeur de cette demande.

Le GAFA est dans sa puissance

Le taxe GAFA ne sera pas une surprise, mais la réalité est que l’affaire est encore à débattre. GAFA regroupe effectivement de grandes sociétés qui ont été sur les affaires en ligne depuis quelques dizaines d’années, or elles sont un quota extraordinaire du côté de la bourse. Par comparaison avec d’autres acteurs, les industries qui contribuent dans GAFA sont valeureuses. Ce qui signifie aussi que les investisseurs croient en la pérennité des activités de ces entreprises. 

On sait que ces entreprises participent beaucoup au développement du quotidien des gens. À savoir Apple, qui n’arrête pas de nous fournir de nouvelles gammes de téléphones, puis ils ont Microsoft qui fait du succès dans le domaine numérique. Facebook dépasse les milliards d’abonnés dans le monde et c’est encore le premier qui dispose plus de ligne sur les réseaux sociaux. Amazon est la référence de l’e-commerce international dans le monde qui a réussi à agrandir sa capitale. Et Google est le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde, et il s’est permis même d’élargir ses activités dans la publicité web. 

GAFA monopolise l’économie

Ces entreprises ont engrangé beaucoup de liquide sur le marché financier et économique dans le monde. On a aussi remarqué que ces grandes entreprises se sont permis d’agrandir son patrimoine, comme Facebook qui a racheté WhatsApp et Instagram, Microsoft a aussi racheté LinkedIn, Google a racheté YouTube, oui, certains appellent déjà l’association GAFAM parce que Microsoft est aussi entrée dans le jeu. Mais toutes ses acquisitions ont permis à ces sociétés d’atteindre plus d’utilisateurs. Les GAFA ne manquent pas de finance et ils vont même s’intégrer à financer plusieurs projets technologiques qui vont changer le monde.

C’est vrai que GAFA est en train de monopoliser l’économie mondiale, puisque tout le monde utilise l’Internet en ce moment. Et les consommateurs ne comptent plus ses dépenses sur la consommation de l’Internet et l’usage de ses accessoires offerts par le GAFA. Les internautes remplissent des données dont le stockage de celui-ci coûte une fortune à l’entreprise. Et c’est à ce moment-là que le GAFA ose parler de monnaie. En plus, les activités des internautes sont facilement traçables ce qui ne va échapper personne.

Comment réguler la puissance de GAFA ?

Sur la taxe, le consensus international est bien posé. Ces industries membres de GAFA ne sont pas épargnées par la taxe, et elles payent plus même. D’ailleurs, les États-Unis sont très stricts là-dessus, puisqu’à noter que toutes les entreprises membres de GAFA sont des sociétés américaines. Cette question de taxe et de GAFA est un sujet qui mérite de débattre. 

Cette discussion sur l’amande et les taxes sur GAFA peut avoir un impact très grave à la vie de la société en générale, ce qui reste à conclure qu’avec ou sans amandes toutes les sociétés membres de GAFA détiennent déjà une grande partie de l’économie mondiale.