Les résidences secondaires sont-elles concernées par la suppression de la taxe d’habitation ?

Les résidences secondaires sont-elles concernées par la suppression de la taxe d’habitation ?

Vous le savez peut-être, mais l’année 2021 sera la dernière année où les Français devront payer la taxe d’habitation. En effet, mise en place en 1974, la taxe d’habitation est un impôt que les Français doivent payer en fonction de nombreux paramètres de leur domicile et de leurs habitations diverses et variées. Depuis la campagne présidentielle de 2017, Emmanuel Macron a toujours promis que la taxe d’habitation serait supprimée. Après plusieurs années de mandat, c’est acté, la taxe d’habitation vit sa dernière année et ne sera pas remplacée par un autre impôt pour le plus grand bonheur des Français. Cependant, cette suppression pose question : les résidences secondaires sont-elles concernées ?

Qu’est-ce que la taxe d’habitation ?

En premier lieu et avant de répondre à cette question, il semble important de rappeler ce qu’est la taxe d’habitation avec précision. Concrètement, la taxe d’habitation a été créée en 1974 sur un procédé datant de la Révolution française. Pour faire simple, la taxe d’habitation est un impôt que chaque Français résident sur le territoire français doit payer. Cette taxe est calculée en fonction de nombreux paramètres bien distincts : la valeur locative nette, c’est-à-dire la valeur du bien que vous possédez ou que vous louez et des taux votés par votre commune. En effet, si vous habitez à Paris, ou dans une campagne, vous ne payerez absolument pas le même montant. Si vous souhaitez connaître le taux de votre commune, n’hésitez pas et demandez des renseignements à votre municipalité.

En 2017, lors de la campagne présidentielle, ce fut l’un des objectifs les plus importants qu’avait promis Emmanuel Macron. Par conséquent, il a publié ce texte de loi a l’assemblée qui l’a voté. Par conséquent, la suppression a déjà démarré dans de nombreux territoires et devrait s’étaler jusqu’à 2023. Par ailleurs, nous vous invitons à suivre ce lien pour tout savoir sur l’exonération de taxe d’habitation en 2021.

Quid des résidences secondaires

En France, surtout avec la crise la COVID-19, un grand nombre de Français ont fait le choix d’acheter une résidence secondaire à la campagne. Alors, qu’en est-il pour ces résidences inhabitées dans la majorité du temps ? Selon le ministre du Logement, le projet de loi ne comprend pas les résidences secondaires. Par conséquent, si vous êtes propriétaires d’une résidence secondaire, vous devrez absolument payer la taxe d’habitation, même après 2023. Selon ces mots, une maison inhabitée reste un bien habitable, par conséquent il est tout à fait normal de payer des impôts.

Pour toutes ces questions, le gouvernement a tenu à rappeler que la suppression de la taxe d’habitation ne concernerait que les résidences principales et en aucun cas les résidences secondaires. Par ailleurs, il se peut que dans certaines communes, vous remarquiez une augmentation de la taxe d’habitation pour votre résidence secondaire. Toutefois, dans le cas échéant, vous pourrez demander une exonération de taxe d’habitation si votre activité professionnelle est assez proche de votre résidence secondaire ou si votre résidence secondaire n’est pas ou plus habitable à l’instant T. Par conséquent, n’hésitez pas à voir avec la mairie de votre commune.