Le payement digital : un sujet à mettre aux clairs en ce moment

Le payement digital : un sujet à mettre aux clairs en ce moment

Le payement digital est maintenant un système très en vogue en ce moment, mais ce qui tourmente les utilisateurs est sa sécurité. 

Le payement digital fait partie du marketing digital

Selon les études des économistes en 2019, 2 sur 3 personnes utilise le payement digital. C’est vrai qu’auparavant, on s’était habitué à l’abonnement, ce qui n’était pas si mal, mais c’est démodé et cela ne représente pas une grande largeur clientèle. On n’achète plus une musique, on l’a loué, c’est l’un des rubriques qu’on trouve sur Spotify. Ou encore si l’on préfèrerait louer une voiture que de l’acheter comme sur BlaBlaCar, et enfin on a tendance à louer un appartement avec Airbnb au lieu d’acheter, tout ceci nous montre que les gens n’ont juste pas envie de s’engager. Cela a aussi induit un changement fondamental des entreprises.

Le payement et le développement de l’entreprise

Ceux qui sont dans le monde de l’industrie connaissent la règle de 4P : Prix, Promotion, Produit, Partage. C’est un plan stratégique qu’il ne faut pas négliger, et maintenant que le business en ligne est le plus marqué cette année, ce n’est pas une faute de s’engager à un payement digital. Quand on opère en ligne, le grand pilier de réussite de l’e-commerce est que le client doit payer. De façon digitalisée, ce moyen de payement va être transparent et accessible à tous les clients.

 

Le payement digital pour les banques

Les banques se mettront à sa norme une fois que tout le monde passe sous la digitale, puisqu’elle sera obligée d’intégrer le système de payement à distance. À cet effet, les clients de la banque vont s’étaler dans le monde entier, ce qui va lui permettre aussi de travailler ou de fusionner avec des banques étrangères. Les clients ont aussi la possibilité d’avoir le choix de payement. 

On peut aussi parler de l’open Banking qui sera bien évidemment la texture de la banque de cette année. En tout cas, on a senti le grand Big-Bang de l’évolution du payement au niveau de la banque par la façon aussi facile et rapide du transfert d’argent dans le monde, qui a eu une évolution énorme. La loi de FinTech a identifié quelques processus dans les banques et qui ont aussi permis à s’ouvrir sur d’autres partenariats comme le côté mobile-money. 

Au niveau de cette stratégie de l’open Banking, on sent plus de relation entre le client et la banque, ce qui n’était pas si visible que maintenant au temps de la banque traditionnelle. Et puis il y a le système de contrôle lancé par GAFA qui est l’union de Google de Amazon, de Facebook et de Apple qui ont établi leur propre programme de payement, les banques se doivent de régulariser son système elles aussi. Il y a une vraie porosité qui s’est agrandie dans l’univers financier et les secteurs classiques dont la banque en tire toujours profit de chaque situation. 

Le contrôle de la protection de donnée a été déjà cadré pour affiner l’esthétique de payement. Il ne devrait donc plus avoir de problèmes de fuite de données que l’on a eu récemment. Être banquier sera toujours en action dans la banque, mais il évoluera sûrement.